• Comédie,  Critiques,  Romance

    Une journée de pluie à New York : l’arc-en-ciel est bien éphémère

    Le beau et mauvais temps cohabitent et forment un arc-en-ciel qui ne durera qu’un temps, jusqu’à en éclaircir leur altérité. Dans la même veine que ses oeuvres antérieures, Woody Allen explore encore un peu plus son côté romantique, cette fois-ci en lui attribuant un nouvelle page plus moderne et percutante. Une touche de jeunesse dans une ville éveillant artistiquement l’auteur qui ne peut s’empêcher de voir New York comme un lieu où l’on y voit plus clair, où notre vie va être bouleversée. C’est le cas de nos deux héros, ici interprétés par la nouvelle génération Timothée Chalamet (Gatsby) et Elle Fanning (Ashleigh). Jeune couple loin de la ville et…

  • Critiques,  Drame,  Romance,  Thriller

    L’homme irrationnel : une recette signée Woody Allen

    On ne change pas une formule qui gagne tant qu’elle ne s’essoufle pas. Woody Allen, on en a l’habitude. Un film par an pour le new-yorkais ne suffira pas à nous en dégoûter car comme à l’accoutumée, chacune de ses oeuvres détient une recette efficace qui ne lasse que peu. L’année 2015 sera celle de “L’homme irrationnel” interprété par le talentueux Joaquin Phoenix qui campe le rôle d’un professeur dépressif venant enseigné dans une nouvelle université. Là-bas, il rencontre une étudiante du nom de Jill, jouée par Emma Stone qui se liera d’amour pour l’enseignant. Jusqu’ici, on voit venir de A à Z le premier code d’une oeuvre à la…

  • Couverture de la critique Mon Inconnue
    Comédie,  Critiques,  Romance

    Mon Inconnue : l’amour au deuxième regard

    Quand l’amour se trouve, il ne se perd jamais. C’est le constat de départ de Mon Inconnue qui va mettre à l’épreuve un couple en le séparant par deux dimensions parallèles. Et le résultat vaut le détour. Mon Inconnue s’ouvre sur la rencontre au lycée du jeune Raphaël (François Civil) et d’Olivia (Joséphine Japy). Alors qu’il est trop occupé par la fiction qu’il écrit et qu’elle s’isole pour jouer du piano, leurs destins se lient. Peu convaincants dans ces rôles d’adolescents décalés, la rencontre amoureuse l’est tout autant. En restant dans l’accentuation de son propos et en jouant avec les extrêmes de la folie amoureuse jusqu’au désintérêt total, Hugo Gélin…

  • Critiques,  Drame,  Historique,  Romance

    Dernier amour : non, aucune érection

    Souffrance n’est qu’amour, amour n’est que souffrance. En tout cas, le vrai Amour avec un grand A qu’imagine Benoît Jacquot dans son nouveau récit cette-fois ci historique. La figure de Casanova est une des figures historiques les plus connues du XIIIème siècle. Benoît Jacquot se sert du septième art pour narrer le dernier amour de ce personnage iconique comme l’indique le titre du film. Ce dernier est incarné par Vincent Lindon qui depuis quelques années fait parti des acteurs les plus en vus du cinéma français. Cette attitude de séducteur qu’arbore Casanova se décompose dans sa relation qu’il entretient avec Marianne de Charpillon, devenant la vraie séductrice de l’histoire. L’essence…

  • Mr. Nobody
    Drame,  Romance,  Science-fiction

    Mr. Nobody : personne et tout le monde à la fois

    Dans Mr. Nobody, Jaco Van Dormael revisite la théorie du multiverse de façon bouleversante. Avec des si on refait le monde, lui en fait un film. La première chose que l’on nous présente sur l’histoire est un ange de l’oubli qui n’aurait pas posé sa marque sur la lèvre de Nemo avant de naître, et qui de ce fait se souvient de ses vies antérieures. Drôle de constat pour débuter un film qui aura tout de semblable avec de la science-fiction mais qui ne témoignera jamais d’une volonté de s’éloigner des banalités de la vie. Non, Mr. Nobody va plutôt s’y attacher profondément, sans pour autant tomber dans le réalisme,…

  • Critiques,  Drame,  Romance

    Si Beale Street pouvait parler : on apprend toujours de ses erreurs (ou pas)

    Une nouvelle fois, Barry Jenkins manque son coup en nous proposant un nouveau long métrage plein d’espoir, mais ne sachant pas réellement traiter son sujet en profondeur manquant étrangement de finesse, parfois déroutant dont sa longueur ne fait qu’allonger une oeuvre loin d’être réussie. En 2017, Barry Jenkins défrayait la chronique avec Moonlight. Deux ans après, il revient avec un nouveau long métrage afro-américanisé du nom de Si Beale Street pouvait parler. Ce dernier évoque la vie des Noirs américains dans les années 70 aux USA, et plus précisément un couple formé d’une femme et d’un homme qui va avoir un bébé, sauf que le père se trouve en prison…

  • Critiques,  Drame,  Romance

    Last Night : une première maîtrisée pour Massy Tadjedin

    Entre doutes et regrets, un couple fait face à la tentation et la jalousie. Alors, où se place la fidélité dans tout ça, et qui sont réellement les coupables ? Joanna et Michael sont mariés depuis 7 ans. Lors d’une soirée, le couple s’éprend d’une dispute. Au cœur de cette dernière : la collègue de boulot de Michael, avec qui il doit partir, le lendemain, pour le travail. C’est à ce même moment, qu’une ancienne connaissance de Joanna réapparaît. Chacun de leur côté, vont devoir faire face à de nombreux doutes et tentations… Last Night, qui est le premier film en tant que réalisatrice pour Massy Tadjedin, ouvre le bal…

  • Critiques,  Drame,  Romance

    New York Melody : un vrai récital musical, et cinématographique

    Pour son nouveau film, John Carney nous emmène à New York pour un hymne à travers la ville et ses acteurs, où la musique semble être l’échappatoire et le lien de la vie humaine. Une jeune femme britannique débarque à New York, accompagnant son petit ami au commencement d’une carrière musicale. Le séjour tourne au cauchemar, quand ce dernier brise le cœur de la douce et rêveuse Gretta. De l’autre côté, Dan, un producteur, vient tout juste de se faire virer de son propre label, qu’il a créé des années plus tôt. Alcoolisme, problèmes familiaux, la vie n’est pas au beau fixe. Mais arrive le jour où Dan et la…