• Critiques,  Drame,  Historique,  Romance

    Dernier amour : non, aucune érection

    Souffrance n’est qu’amour, amour n’est que souffrance. En tout cas, le vrai Amour avec un grand A qu’imagine Benoît Jacquot dans son nouveau récit cette-fois ci historique. La figure de Casanova est une des figures historiques les plus connues du XIIIème siècle. Benoît Jacquot se sert du septième art pour narrer le dernier amour de ce personnage iconique comme l’indique le titre du film. Ce dernier est incarné par Vincent Lindon qui depuis quelques années fait parti des acteurs les plus en vus du cinéma français. Cette attitude de séducteur qu’arbore Casanova se décompose dans sa relation qu’il entretient avec Marianne de Charpillon, devenant la vraie séductrice de l’histoire. L’essence…

  • Le Chant du Loup
    Critiques,  Drame,  Thriller

    Le Chant du Loup : la même pression qu’à 500 mètres de profondeur

    Oppressant et intense, à l’image d’un sous-marin, le film nous plonge dans les profondeurs et nous oblige à retenir notre souffle pendant près de deux heures dans cette intrigue millimétrée au cœur de la Marine française. La scène d’ouverture a tout d’un début parfait : elle plante le décor, nous présente les personnages dans leur fermeté et tisse les premiers liens. On subit la hiérarchie de l’armée mais déjà les personnalités de chacun, entre Grandchamp (Reda Kateb) et D’Orsi (Omar Sy) créent une ambiance particulière. On découvre l’importance du son, les premiers éléments de l’intrigue avec le Timour III et la première entente du chant du loup qui nous fait froid…

  • Comédie,  Critiques,  Drame

    Du miel plein la tête : la maladie poignante d’Alzheimer au cinéma

    L’humanité dans tout ce qu’elle a de meilleure ne peut qu’être vivifiante pour un public en quête de bonheur. Ce cocktail rassurant rempli de vie alternant entre rires et larmes est manœuvré à merveille dont chaque petite carence est oubliée par sa puissance humaine. Til Schweiger s’empare d’un thème qui l’anime au plus profond de son être : la maladie d’Alzheimer. Quatres ans plus tôt, il réalisait « Honig im Kopf » qui parlait du même sujet. Véritable succès en Allemagne en touchant plus de sept millions de personnes, le long métrage ne s’est pas exporté à travers l’Europe ou outre-atlantique. Une triste fatalité du cinéma qui a donné envie au réalisateur…

  • Mr. Nobody
    Drame,  Romance,  Science-fiction

    Mr. Nobody : personne et tout le monde à la fois

    Dans Mr. Nobody, Jaco Van Dormael revisite la théorie du multiverse de façon bouleversante. Avec des si on refait le monde, lui en fait un film. La première chose que l’on nous présente sur l’histoire est un ange de l’oubli qui n’aurait pas posé sa marque sur la lèvre de Nemo avant de naître, et qui de ce fait se souvient de ses vies antérieures. Drôle de constat pour débuter un film qui aura tout de semblable avec de la science-fiction mais qui ne témoignera jamais d’une volonté de s’éloigner des banalités de la vie. Non, Mr. Nobody va plutôt s’y attacher profondément, sans pour autant tomber dans le réalisme,…

  • Critiques,  Drame,  Historique

    Marie Stuart, reine d’Écosse : comment en est-on arrivé là ?

    Le cinéma a toujours su reprendre des faits historiques pour en faire de véritables œuvres et leçons. Ici, ce qui nous est présenté cinématographiquement relève de l’imbuvable, et passe complètement à côté que ce soit dans sa forme et son fond. “Comment en est-on arrivés là ? » Justement, on ne sait pas et ce serait une demande à porter à la réalisatrice et aux scénaristes ! Cette phrase est prononcée par Marie Stuart lors de sa rencontre avec Elizabeth la reine d’Angleterre et donne l’impression de bien questionner le film de Josie Rourke. Avec un casting comme celui-ci, réunissant Margot Robbie, Saoirse Ronan, Jack Lowden, David Tennant, Guy Pearce, et…

  • Critiques,  Drame,  Historique

    At Eternity’s Gate : la vie est faite pour semer, la récolte vient après

    « On dit, et je le crois volontiers, qu’il est difficile de se connaître soi-même. Mais il n’est pas non plus aisé de se peindre soi-même. » disait Vincent Van Gogh, pourtant Julian Schnabel arrive à nous livrer un portrait d’un des plus marquants épisodes de sa vie, au plus près de lui et sa complexité, dont on se questionnera jusqu’à la fin des temps. Immiscion dans la vie du peintre presque aussi connu pour son histoire que pour ses tableaux, nommé Vincent Van Gogh. On connaît tous ses peintures, en passant de La Nuit Étoilée aux Tournesols, jusqu’à son autoportrait. Mais connaissez-vous l’homme qu’il était ? On le connaît tous à…

  • Critiques,  Drame,  Romance

    Si Beale Street pouvait parler : on apprend toujours de ses erreurs (ou pas)

    Une nouvelle fois, Barry Jenkins manque son coup en nous proposant un nouveau long métrage plein d’espoir, mais ne sachant pas réellement traiter son sujet en profondeur manquant étrangement de finesse, parfois déroutant dont sa longueur ne fait qu’allonger une oeuvre loin d’être réussie. En 2017, Barry Jenkins défrayait la chronique avec Moonlight. Deux ans après, il revient avec un nouveau long métrage afro-américanisé du nom de Si Beale Street pouvait parler. Ce dernier évoque la vie des Noirs américains dans les années 70 aux USA, et plus précisément un couple formé d’une femme et d’un homme qui va avoir un bébé, sauf que le père se trouve en prison…

  • Critiques,  Drame,  Thriller

    Sur le chemin de la Rédemption : budget serré pour un cameraman

    Aujourd’hui, l’écologie est un dossier qui doit être posé et réfléchis autour d’une table. Dans First Reformed de son nom original, on se demande bien si les agissements de l’homme seront pardonnés par le tout puissant et où le rôle de l’Église est questionnée. Des personnages ravagés par les épreuves de la vie, qui tentent de trouver leur chemin. Très bien filmé, et un scénario de grande qualité où le suspens réside. Filmé en 4/3, l’oeuvre réalisée par Paul Schrader dispose d’un cadrage très propre assez fermé qui fait la particularité du film où les mouvements de caméras se comptent sur les doigts du main. En effet, on se demande…

  • Critiques,  Drame

    Le Monde de Charlie : une mine d’or entre sexualité, amitié, amour et avenir

    Plongeons dans le cocon de Charlie, là où tout se mélange, entre des souvenirs d’un passé douloureux empêchant l’enfant de grandir assurément, et d’une vie lycéenne qui pourrait bien le sauver de sa solitude et de sa maladie. Émouvant. Charlie est un garçon marqué par de nombreux problèmes depuis son plus jeune âge entre un vieil épisode mystérieux avec sa tante, ou plus récemment le suicide de son meilleur ami. Puis, vient le temps difficile où on se sent seul au monde, dans un lycée où son professeur de français semble être votre seule affinité. Le moment est le bienvenu lorsqu’un groupe d’amis, plus âgé, vous ouvre ses portes. C’est…

  • Critiques,  Drame,  Romance

    Last Night : une première maîtrisée pour Massy Tadjedin

    Entre doutes et regrets, un couple fait face à la tentation et la jalousie. Alors, où se place la fidélité dans tout ça, et qui sont réellement les coupables ? Joanna et Michael sont mariés depuis 7 ans. Lors d’une soirée, le couple s’éprend d’une dispute. Au cœur de cette dernière : la collègue de boulot de Michael, avec qui il doit partir, le lendemain, pour le travail. C’est à ce même moment, qu’une ancienne connaissance de Joanna réapparaît. Chacun de leur côté, vont devoir faire face à de nombreux doutes et tentations… Last Night, qui est le premier film en tant que réalisatrice pour Massy Tadjedin, ouvre le bal…